Accès à la Corse : où en est-on ?

Accès à la Corse : où en est-on ?

harbour-entrance-1448608_1920

Depuis plusieurs années, les séminaires en Corse ont le vent en poupe. Cette augmentation du nombre de demandes repose en partie sur la baisse des prix du ferry mais surtout de l’avion.

La Corse a toujours été une destination en laquelle nous avons cru. La qualité des infrastructures, le nombre de lits disponibles et la vaste gamme d’activités proposées offrent la possibilité de concevoir des séminaires très intéressants. Sans compter que l’île est très prisée pour ses paysages et son climat méditerranéen. Toutefois, elle possède comme handicap majeur de n’être accessible que par ferry ou avion, des moyens de transport souvent beaucoup plus chers que le train ou le bus et parfois difficiles d’accès en province.

Le ferry où le problème de la fausse économie

Encore aujourd’hui, le ferry est le moyen le plus répandu et le plus économique de rallier la Corse. En effet, selon les saisons, il est possible de trouver des billets au départ de Marseille ou Toulon à partir d’une cinquantaine d’euros par personne. Des tarifs qui peuvent doubler, voir tripler pendant le printemps et l’été. Mais ne considérer que le prix de la traversée serait une erreur. Il faut en effet prendre également en compte la durée du trajet, élément qui aura un impact direct sur la durée du séminaire. En effet, la traversée prend entre 8 et 12h selon le port de départ, soit une journée complète à moins bien-sûr de ne faire la traversée de nuit au prix d’une cabine et repas. Sans compter qu’à la durée de traversée, il faudra encore ajouter le train ou le bus pour rallier le port de départ. Pour un séminaire de 3 jours sur place, formule souvent demandée par nos clients, il faut donc prévoir une absence des salariés pendant au moins 5 jours. Une donnée à prendre en compte pour le calcul de l’investissement total car cette durée de trajet constitue une perte sèche pour l’entreprise.

L’avion : les prix en baisse

Depuis trois ans, les billets d’avion à destination de la corse voient leurs prix baisser. Des négociations ont eu lieu entre le département, le gouvernement et Air France. De plus, il faut ajouter à ces décisions l’arrivée des compagnies Low Cost qui ont elles aussi contribué à baisser les prix moyens. En 2012, nous constations une moyenne de 250€ par personne pour un aller retour Paris – Ajaccio. Aujourd’hui, il est possible de trouver le même vol sur Air France pour 150€ en moyenne voir pour un prix inférieur à 100€ avec les compagnies Low-Cost (pourvu que la réservation se fasse plusieurs mois à l’avance).

D’abord sous quasi monopole d’Air France, la Corse aujourd’hui desservie par plusieurs compagnies aériennes, au départ de la plupart des aéroports régionaux. Bien que les aéroports ne soient pas systématiquement faciles d’accès pour nos clients (surtout en province), le temps de trajet total pour rallier la corse reste inférieur au ferry, diminuant du même coup le temps d’absence total des salariés.

Organiser un demande avant tout de prendre conscience de la difficulté pour rejoindre l’île, et donc du temps d’absence total des salariés si le trajet est à escale. Toutefois la qualité des infrastructures et les retours positifs des participants compensent souvent ce point noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *